Sur les traces d’Halima Bah !

2057

Halimatou Bah aka Halima est née le 01 janvier 1996 au Sénégal à Tamba. Elle a grandi entre Labé́, Conakry et Dakar. N’ayant pas eu la chance d’aller à l’école, Halima a fait la couture, puis a fini par se lancer en musique. Néanmoins depuis 2017, elle suit des cours de soir pour pouvoir communiquer et être plus en contact avec ses fans.

La jeune Halima Bah entre en musique en novembre 2013, lorsqu’elle était à Dakar. Comme plusieurs jeunes de son pays, elle a eu du mal à l’avouer à sa famille et d’être acceptée en tant que chanteuse. Mais elle n’a pas lâché́, elle a dû se cacher de sa maman qui a appris de bouche à oreille que sa fille chantait. Alors le talent de sa fille finit par la séduire et là, la carrière de Halima commence dans la bénédiction !

Halima qui a vécu à Dakar loin de sa mère et son père, elle était une fille triste qui chantonnait souvent pour dégager sa mélancolie. Elle a eu la chance de rencontrer un jeune guinéen nommé Djiby Maci, ce dernier qui appréciait la voix de la jeune fille lui a permis de poser cette voix dans une musique de Bagada. Et vivement l’aventure de la fille mélancolique qui raconte ses histoires avec des paroles accompagnées d’un rythme pastorale, qui séduit peulh et autres ethnies !

Victime d’un refus de mariage à cause de la condition financière de son père, Halima s’inspire de cette histoire pour sortir son premier single « Sabou Modjo Yawa ». Puis un deuxième morceau qui a toujours un lien avec le mariage « Forsa Djomba », qui parle de mariage forcé. Depuis, elle enchaine les singles, les collaborations et les concerts en Guinée, en Afrique et en Europe. Aujourd’hui, Halima Bah celle qu’on pourrait qualifier comme étant « la jolie étoile de la musique pastorale », a 19 titres qui sont déjà̀ sur le marché. Halima a déjà̀ fini de cuisiner deux albums qu’elle présentera à sa dédicace le 1er janvier 2021, au Belvédère à Conakry.

Elle a réuni ses singles phares dans le 1er album titré « Wowta-woula », composé de dix titres : « Allah Ko Gotoo, Hibe-Yedodira-Saidha, Wowta-Woula, Min-et-Dewi-an, Sadjo-Bah, Yelina Yelina, Goto Yidha Dhaynede, Ko-Odhomi Falaa, Simowelee, Ko Gogama ».

Quant à son deuxième album « Forsa-Djomba », il  comporte 12 morceaux dont deux en collaboration avec des chanteurs de dancehall : « Arsike-ma, Miladho, Nabho-relan, Athiou-tami wowlou, Bhemi-mantaybhe, Dhoy dhoy, Halima-Feat-MICAH SHEMAIAH, Halima Feat-Safa-Diallo, Dhabi mary, One-Blood-boys, Forsa-Djomba, Nhibhy Nhibhy ».

Depuis 2014, on ne peut dénombrer les concerts qu’elle a fait dans toutes les régions de la Guinée et ce, plusieurs fois. En Afrique de l’Ouest, elle a fait des tournées au Liberia, au Sénégal, en Guinée-Bissau, en Sierra-Leone, en Gambie, au Mali, en Mauritanie et en Côte d’Ivoire. C’est de novembre 2017 à janvier 2018, que Halima a commencé à faire danser son public européen de par sa présence sur les scènes en Allemagne notamment à Hambourg, Berlin et Essen. Ensuite elle part en Suisse à Genève et à Lausanne. Puis en Belgique à Anvers, Bruxelles et Liège. Elle a joué aussi en Espagne à Barcelona et en Hollande à Amsterdam. Halima n’a pas tardé à effectuer une deuxième tournée en Europe, elle repart en octobre 2018 et tourne jusqu’en janvier 2019 entre la Suisse à Genève, l’Espagne à Vitoria-Gasteiz et à Vitoria, la France à Annemasse, la Belgique à Bruxelles et l’Allemagne à Essen. D’octobre 2019 à février 2020, elle a vécu sa troisième tournée européenne dans quatre pays qui ne sont pas nouveaux pour elle. Elle a donc joué en Suisse à Genève, en Espagne à Zaragoza et Vitoria, en Italie à Brescia et en France à Annemasse.

Elle est mariée depuis 2018 avec l’operateur culturel Klins Diallo résidant en Suisse à Genève, Ils dirigent ensemble la structure Lima-Kilns Prod. 

Halima Bah a une page facebook certifiée de plus de 580.000 abonnés et une chaîne You Tube monétisée de plus de 73.000 abonnés avec plus de 4 millions de vues seulement pour le clip « Forsa Djomba », le clip « Mi Wowta Woulaa » lui a plus de 2 millions de vues, « Hibai Yedodira Saida » a plus de 1 million 300.000 vues et « Ko gonga ma » plus de 1 million de vues.

Aminata Diallo

Facebook Comments Box