Héritage de Mory Kanté : la famille du griot se déchire !

1494

Depuis la mort du chanteur guinéen, Mory Kanté, la paix peine à revenir dans sa famille. Aujourd’hui, y règne la mésentente totale autour de l’héritage laissé par le griot électrique. Sans oublier la guerre de succession pour la gestion de ses biens.

A lire aussi : L’an un de la mort de Mory Kanté : Retour sur le succès et les œuvres de l’artiste 

Pour cette division, son enfant Balla Kanté pointe du doigt à sa belle mère, Sira Kouyaté. L’unique veuve déclarée par la famille pour gérer les biens laissés par l’artiste. Dans l’émission les ‘’Grandes Gueules’’ de ce, jeudi 3 juin sur Espace TV et FM, l’héritier de Mory Kanté a fait des révélations.  

Selon lui, depuis le décès de son papa, il y a eu beaucoup de problèmes liés à la succession et les biens qu’il a laissés.

« Le problème c’est notre marâtre. C’est elle qui a divisé la famille.  Elle et ses enfants ont la nationalité française. Les autres enfants de Mory sont éparpillés partout en Afrique. Si elle se présente pour prendre 50% des biens et que la résidence de Kipé appartient à elle et ses enfants. Elle se permette encore que les autres 50% des biens entre nous les enfants qui sont en dehors du foyer soient partagés entre nous et les siens. Elle a pris cette décision devant tout le monde. Elle s’est fait accompagner par certains sages de Kissidougou. On ne s’est pas compris.  Elle a dit si on ne peut pas accepter cela, d’aller à la justice… Pour ne pas qu’il y ait des problèmes dans la famille, j’ai jugé nécessaire d’aller vers la loi qui peut faire le partage entre les enfants et les veuves.»

A lire aussi : Emmanuel Macron rend hommage à Mory Kanté

Puis d’ajouter  « Ça fait un an, cette dame et ses enfants gèrent les biens. On ne nous fait aucun compte-rendu…Ils font profiter d’autres personnes, alors que nous, nous sommes là en location dans les situations très difficiles avec le Covid-19… Elle demande que ce soit elle qui fera le partage et la succession sans qu’on ne se concerte. Sans qu’il n’y ait un procès verbal et sans jugement d’hérédité. A mon niveau, pour que l’âme de mon papa repose en paix, ça fait un an les biens ne sont pas partagés. En tant que musulman, j’ai saisi la justice.», a expliqué  Balla Kanté.

Poursuivant son intervention, dira-t-il « J’ai fait 16 ans avec mon père. Je m’entendais très bien avec lui. Il était une personne excellente. C’est cette dernière qui m’a fait sortir de chez mon père. Elle m’a chassé. Elle a mis la pression sur mon père pour que je quitte. Elle m’a mis au dehors un mois d’août.», a-t-il révélé.

En dehors des biens matériels, Balla Kanté affirme être privé d’interpréter les chansons de son feu père. « Elle m’a interdit de ne pas chanter, parce que j’ai interprété trois chansons de mon père. Elle a fait un message vocal me demandant pourquoi je chante les morceaux de mon père. Elle me demande de payer le droit d’auteur de mon père et que ce droit soit à la Mercie des autres enfants.», a-t-il affirmé.

A lire aussi : Fête de la musique : Mory Kanté, Petit Condé et d’autres icônes célébrées en Guinée

Pour finir, cet héritier de Mory Kanté a laissé entendre que sa sécurité est menacée par sa belle mère et ses demi-frères. « Elle a dit qu’elle va s’occuper de moi. On m’agresse même dans les rues.»

Aboubacar Fodé Bangoura

 

Facebook Comments Box