Valérie P : la reggae woman qui défie les hommes en Guinée !

566

Fatoumata Binta Diallo aka Valérie P est une chanteuse Guinéenne évoluant dans le reggae. Avec son talent hors pair, elle a attiré notre attention lors de la 10ème édition du Festival ‘’Monde Sans Frontières’’ à Kindia. Le week-end dernier à la plage de Lambangni (Ratoma), l’équipe de Tabouleinfos.com l’a rencontré pour un entretien concernant sa carrière musicale.

En Guinée, il est très facile de rencontrer des filles ou femmes qui font de la musique populaire, rap, dance hall et autres genres musicaux. Mais très rare d’y voir une femme qui a pour vocation musicale le reggae. Cela nous a marqué chez Valérie P qui chante en anglais, français et dans quelques dialectes parlés en Guinée.

Cette artiste a beaucoup à rencontrer concernant sa carrière. Selon elle : « Artistiquement, je suis dans le ghetto depuis des années. J’ai commencé la musique en 1994. Mais avant, j’évoluais dans un groupe de danse. On a dansé pendant deux ans et on s’est séparé. C’est suite à cela que je me suis lancée dans la musique. Dieu merci, l’album est déjà là. Ce n’est pas facile, une femme artiste. Je viens avec le style reggae. Peut-être avec la chance, je serai la première reggae woman en Guinée. Parce qu’il n’y en a pas d’abord», a-t-elle rappelé.

Malgré son amour pour la musique, elle n’a bénéficié aucun soutien de ses proches. « J’ai rencontré des difficultés, parce qu’avec la famille ce n’est pas facile. Je suis dans une famille peulh. Ils n’ont pas accepté. Parfois ce qui me fait mal, c’est d’aller à un concert où je ne suis pas invitée… Quand je pense à ma vie, ma carrière musicale, au bord de la mer, dans les studios, à la maison…ce n’est pas facile. J’ai fait la Gambie, le Sénégal et le Mali. C’est juste pour la musique. Que Dieu bénisse les artistes…», dit-elle.

En dehors de toutes ces années de galère dans le ghetto, Valérie P garde de bons souvenirs. « J’ai participé à beaucoup de projets dont le concours ‘’Talent Urbain Caché’’ en 2018. Dans cette compétition, je suis sortie première dans la catégorie ‘’Reggae’’. En 2020, j’ai participé à la compil ‘’Fogota’’.», a souligné l’artiste.

Présentement, cette reggae woman cherche un producteur pour son premier album de 14 titres. « J’ai fait l’album en Gambie et je suis revenue en Guinée en 2015 pour le déclarer au Bureau Guinéen des Droits d’Auteur (BGDA). En 2020, j’ai reçu ma carte de BGDA. Ce qui reste, c’est la production. C’est la raison pour laquelle j’assiste aux concerts pour avoir la chance de rencontrer de bonnes personnes. Je suis prête avec mon album. Je demande à tout le monde de me venir en aide.», a-t-elle déclaré.

Avec toutes ces années dans la musique, Valérie P n’a aucune de ses chansons sur les plateformes digitales. Son seul souci, c’est de trouver un producteur pour sortir son album sur le marché du disque.

Aboubacar Fodé Bangoura

Facebook Comments Box