Conakry : Lancement du programme ‘’Sabou Ciné Talents’’

0
772

’’Sabou Ciné Talents’’ est un programme de formation et de professionnalisation dédié à l’épanouissement des talents cinématographiques locaux. Ce vendredi 27 octobre, ce programme a été lancé à la Blue Zone de Dixinn.

Initié par SabouTech en partenariat étroit avec Africa Digital Académie et le groupe Sat Media, unis en consortium, ’’Sabou Ciné Talents’’ a pour objectif d’identifier et de soutenir les porteurs de projets innovants dans le secteur de la production cinématographique. Ce programme est dédié aux 10 meilleurs talents cinématographiques de Guinée. La formation des candidats commencera en novembre prochain et s’étendra sur une année.

Selon Diego Barry, Directeur Général de SabouTech et responsable du projet,  ce programme a trois axes prioritaires : « la formation, la réalisation et la production. On va former une dizaine de jeunes qui vont tous réaliser ensemble un court métrage de haute qualité. Et, on va aussi pérenniser l’action. On va digitaliser les cours de formation pour faire en sorte qu’après ce financement-là, qu’on puisse toujours avec un objectif de former 500 personnes pour les 5 prochaines années.», a-t-il souligné.

Concernant les critères de sélection, dira-t-il : « La sélection se fait sur les dossiers. Chaque candidat doit présenter un dossier de candidature CV, nom et éventuellement une vidéo qui présente son projet et un comité de sélection qui va être mis en place qui va travailler sur trois axes : la motivation de la personne, son expérience et sa disponibilité. L’idée est de trouver les meilleurs. Après la formation, nous allons continuer à accompagner les participants…»

A cette occasion, le Directeur Général de l’ONACIG et représentant du ministre de la culture, Noël Lamah a fait savoir que : « Ce projet consistera à former ou à renforcer la capacité des cinéastes sur une année. Il est financé par l’ambassade de France en Guinée et en Sierra Leone. Alors, nous avons rappelé que dans notre plan stratégique l’un des axes c’est le renforcement des capacités et ces plans stratégiques de 5 ans qui met les bases qu’il faut pour une relance du cinéma. Donc nous espérons l’implication effective de l’Office National du Cinéma à ce programme ambitieux qui va permettre de renforcer la capacité d’un certain nombre de cinéastes. C’est le lieu de vous rappeler que nous avons 8000 jeunes dans ce secteur, donc tout programme qui va dans ce sens, de renforcer la capacité des intervenants du métier du cinéma, c’est une priorité pour nous. On fera en sorte que ça soit une réussite », a-t-il promis.

De son côté, l’Ambassadeur de France en Guinée et en Sierra Leone, Marc Fonbaustier a apprécié ce projet.

 « Je vous dis trois mots : jeunesse, digital et création. Et bien vous avez tout compris, le projet comme celui-là, est un beau projet très ambitieux. C’est dans cet endroit que je découvre et que je trouve très remarquable. Et, ça croise trois priorités pour la France aujourd’hui : Jeunesse : parce qu’on ne peut pas croire à un pays si on ne croit pas à sa jeunesse. Digital : Complètement immergé dedans, c’est l’avenir, c’est la modernité, c’est le temps d’aujourd’hui. Création, vous savez peut-être, la France aujourd’hui met beaucoup l’accent sur les industries culturelles et créatives. Et, là, je trouve qu’avec ce programme, nous sommes complètement au cœur de ces trois priorités. Je souhaite beaucoup de chance à ce programme et comptez sur l’appui de mon pays la France », a-t-il affirmé.

Aboubacar Fodé Bangoura

Facebook Comments Box